Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs (ERRAPHIS)


Accueil ERRAPHIS > Rencontres scientifiques > Manifestation

Colloque "Deleuze et Lyotard : deux lignes de fuite pour la philosophie du XXe siècle"

du 2 juillet 2013 au 4 juillet 2013

Capture d’écran 2013-06-13 à 15.12.18.png

Capture d’écran 2013-06-13 à 15.12.18.png

Colloque international
Deleuze-Lyotard : deux lignes de fuite pour la philosophie du XXe siècle

Colloque organisé à l'initiative de l'équipe ERRaPhiS et de la SIREL (Société Internationale de Recherche Emmanuel Levinas). 

L’ambition de confronter et comparer les pensées de Gilles Deleuze et de Jean-François Lyotard s’appuie d’abord sur la proximité et la connivence qui ont lié les deux philosophes. En effet, au début des années 70, lorsqu'ils étaient collègues à Paris VIII (Vincennes), on a repéré en eux les deux porte-paroles d’une “philosophie du désir”. Bernard-Henry Lévy les cible et les attaque solidairement lorsqu’il évoque les méfaits d'une telle philosophie, dans La Barbarie à visage humain. Publiés à deux ans et demi d'intervalle, L’Anti-Œdipe et Economie libidinale justifient la connivence puisqu'ils semblaient offrir une conception similaire des procès et métamorphoses emportant le monde. Moins connu est un autre fait attestant la proximité de Deleuze et Lyotard : à cette époque, ils ont animé ensemble un séminaire à Vincennes sur le rapport entre science et philosophie, et ce, à la demande de l’illustre mathématicien Claude Chevalley et de Denis Guedj, tous deux alors membres du département de mathématiques de Paris VIII.

Nous savons que l'effervescence de cette relation n’a pas duré, même si, à Vincennes, les deux philosophes ont continué longtemps de partager les mêmes auditeurs inconditionnels qui assistaient à toutes les séances de leurs séminaires. A la fin des années 70, leurs itinéraires s'étaient éloignés. Plus encore : les deux hommes ont fortement divergé sur plusieurs sujets essentiels comme la psychanalyse, l'entente de Wittgenstein ou le statut d'Israël, pour n'en citer que trois.

Le but de ce colloque serait de dépasser ces constats, de profiter de l’après-coup pour corriger les limitations de perspective propres au contexte du moment et mettre au premier plan ce qui est philosophiquement prépondérant et qui a pourtant pu rester alors inaperçu en raison de débats qui ont perdu aujourd'hui de leur pertinence. Il s'agirait donc de confronter, en Lyotard et Deleuze, deux représentants de la philosophie française du “moment des années 60”, en considérant que leurs propositions et leurs évolutions sont riches d’enseignement sur cette conjoncture, et plus encore, sur les prolongements ou destins qu’elle a commandés. Vers quelle philosophie nouvelle sont-ils l’un et l’autre allés, à quelle philosophie nouvelle nous ont-ils l’un et l’autre appelés ? Telles sont les deux questions que nous souhaitons poser dans ce colloque.


Intervenants : Flora BASTIANI, Gaëlle BERNARD, Evgeny BLINOV, Elie DURING, Corinne ENAUDEAU, Arnaud FRANÇOIS, Frédéric FRUTEAU DE LACLOS, Juan Luis GASTALDI, Jean-Christophe GODDARD, Tatsuya HIGAKI, Eugene HOLLAND, Cleber LAMBERT, Monika MURAWSKA, Claire PAGES, Paul PATTON, Jean-François REY, Jean-Michel SALANSKIS, Anne SAUVAGNARGUES, Guillaume SIBERTIN-BLANC, Claude SMITH, David UHRIG, James WILLIAMS.

Le programme est disponible en téléchargement, et les vidéos accessibles ici


 

Contact :
Flora Bastiani
Lieu(x) :
Université Toulouse - Jean Jaurès
Université de Toulouse II, salle du Château
Institut Catholique de Toulouse, salle Tolosa
Partenaires :



Documents à télécharger :

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page