Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs (ERRAPHIS)


Accueil ERRAPHIS > Textes en ligne > ANR Subjectivité et Aliénation

Transcription des échanges

Troisième séance du 28 avril 2007

Alexander Schnell : « L’objectif de la première section a été de trouver le principe de l’idéalisme transcendantal. Il doit suffire pour penser l’unité du sujet et de l’objet. Cette unité est déterminée comme Moi, comme conscience de soi, qui est la seule instance dans laquelle sujet et objet coïncident. Cela met en doute la réalité extérieure : celle-ci ne peut donc consister que dans la manière dont le sujet devient objet. La formulation du principe de l’idéalisme transcendantal est, dès lors : la conscience de soi en tant que le sujet devient objectif. C’est une radicalisation de l’autoposition du Moi absolu dans le texte de la WL 1794. Toutefois, ce n’est pas une position mais le devenir objectif du sujet dans le savoir. Il n’est pas une substance existante, mais un faire ». 
Maxime Chédin : « Est-ce l’essence de l’activité infinie qui implique qu’elle s’autolimite ? » Teresa Pedro : « L’activité infinie peut être pensée comme dissolution et n’inclut par la nécessité de se faire objet. On a plutôt affaire à un conditionnement réciproque ».


Documents à télécharger :

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page