Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs (ERRAPHIS)


Accueil ERRAPHIS > Textes en ligne > Journées sur l'Anti-Oedipe

"L’écriture littérale de L’anti-Œdipe"

François Zourabichvili

Je parlerai essentiellement du 1er § d’AOE, en demandant : comment caractériser ce mode d’écriture ? - Un mot s’impose, parce que c’est celui qui qualifie toujours chez Deleuze le tour que prend l’immanence quand il s’agit de la philosophie, ie en tant qu’elle n’est pas seulement une thèse de la philosophie mais une façon d’articuler le discours de la philosophie, une pratique philosophique : littéralité. - En effet, l’immanence n’est pas quelque chose qui puisse s’affirmer sans se faire (il serait contradictoire d’en donner simplement une représentation, elle qui subvertit l’ordre de la représentation pour lui substituer la production). - Faire l’immanence en philosophie, dans cette discipline qui est une discipline de langage, c’est – Deleuze avec et sans Guattari n’a cessé de le répéter, sans jamais vraiment le thématiser – un certain usage du langage, à savoir : parler, écrire et lire littéralement.


Documents à télécharger :

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page