• Recherche,
  • Colloques,
  • Séminaires,

Sylvia Giocanti, "L’interprétation au sein de l'enquête sceptique" - Séminaire interprétation

Publié le 5 avril 2019 Mis à jour le 5 avril 2019
le 9 avril 2019 Toulouse - Campus du Mirail

De 16h30 à 18h30 le 09 avril 2019 en salle Salle E411 (nouveau Pavillon de la Recherche), Université Jean-Jaurès, Toulouse.

Dans le cadre du séminaire "Connaissances interprétatives", Sylvia Giocanti donnera une conférence intitulée "L'interprétation au sein de l'enquête sceptique". Ce sera ce mardi 09 avril, de 16h30 à 18h30, en salle E411 de la Maison de la Recherche de l'UT2J.
 
Voici le résumé de la séance:

Le point commun entre le scepticisme philosophique et la philosophie de Nietzsche est de considérer le rapport au réel comme n’était jamais immédiat, comme relevant d’une réélaboration, par le langage, les représentations, les discours, la mise en récit, tout ce que l’on appelle la culture.

Toute la question est alors de distinguer entre d’une part les médiations légitimes, la part de fictions, tout ce qu’une philosophie du doute admet comme faisant partie de sa propre enquête, et d’autre part les médiations qui tombent sous le coup de la critique sceptique des dogmatismes, ou autres leurres dont il faut se défaire pour des raisons théoriques et pratiques.

De ce fait, parcourir les grands moments sceptiques dans le scepticisme philosophique (Pyrrhon, Sextus Empiricus, Montaigne, Hans Blumenberg) ou dans ses marges (Carlo Ginzburg) consiste à réfléchir sur la valeur de l’interprétation du réel.