• Ressources (documentation - publications - environnement multimédia),

Qui enseigne qui ? Pour une pédagogie inverse en philosophie

Publié le 3 novembre 2019 Mis à jour le 3 novembre 2019
le 3 novembre 2019

Raphaël Künstler (sld, Didac-Philo, 2019)

La réflexion pédagogique a pour objectif de déterminer comment un enseignant peut être le plus utile à la progression intellectuelle de ses élèves. Mais on peut inverser la relation en se demandant si les élèves sont utiles à la progression intellectuelle de l’enseignant, et comment faire en sorte qu’ils le soient. On pourrait désigner cette question comme l’enjeu d’une pédagogie inverse, l’enseignant s’éduquant lui-même grâce à ses élèves.

Tout comme la pédagogie, la pédagogie inverse doit prendre en compte les situations d’enseignement. Et cela d’autant plus que la nature de l’enseignement philosophique en lycée encouragerait à nouer un véritable dialogue avec les élèves, favoriserait un certain style de réflexion, conduirait à privilégier des questions, des méthodes et des références déterminées, à acquérir des vertus intellectuelles spécifiques.

Est-ce vraiment le cas ? Telle est la question dont partent les contributions ici présentées et à laquelle elles apportent un certain nombre de réponses stimulantes pour la conduite de la classe de philosophie.

www.didac-philo.com/livre/qui-enseigne-qui-pour-une-pedagogie-inverse-en-philosophie/